Les deux principales « maladies » affectant les gencives sont la gingivite et la parodontite. Plus de 80% des adultes entre 35 et 50 ans souffrent de maladies des gencives.

Ces 2 pathologies sont différentes:

  • la gingivite ne touche que la gencive.
  • la parodontite affecte l’os qui soutient la dent.

Il semble que la plupart des personnes touchées pensent à tort que cette affection ne se soigne pas et certains sont même résignés à penser qu’il est alors normal de perdre ses dents et de porter alors un appareil (« dentier »).
Pourtant de nombreux traitements existent pour soigner les gingivites et les parodontites : la prévention et la motivation occupe une part importante dans ces traitements.

Le détartrage

Le détartrage a pour but d’enlever la plaque dentaire – composée de morceaux d’aliments et de bactéries – qui s’est minéralisée. A l’aide d’un petit instrument pointu, le dentiste enlève le tartre visible mais également celui, plus néfaste, qui se cache sous la gencive.

Les soins chirugicaux de la gencive

  • La technique du lambeau d’assainissement consiste à décoller la gencive de la dent pour approcher la racine osseuse. Le chirurgien ôtera alors le tartre et la plaque dentaire, procédera ensuite à un surfaçage de la dent pour la polir parfaitement et améliorera l’environnement osseux de la dent. Pour finir la technique permettra de favoriser une cicatrisation complète de la gencive sur la dent et donc supprimera la poche parodontale.
  • La technique de régénération tissulaire guidée, a pour objectif la régénération des tissus de la gencive en restaurant les tissus de soutien perdus grâce à la mise en place d’une membrane (résorbable ou non). Cette membrane forme une barrière à l’intérieur du parodonte et dans l’espace ainsi créé, le nouveau tissu peut se reformer.
  • La greffe de gencive consiste à apporter de la gencive là où il en manque. Le prélèvement se fait presque toujours au palais (site donneur).
    Le site donneur sera protégé par un pansement chirurgical ou une plaque en résine afin de diminuer le saignement et l’inconfort.
  • la technique du comblement osseux est aussi utilisée, elle permet lorsque l’os est touché de le remplacer par des matériaux synthétiques, c’est ensuite une technique du lambeau ou de régénération qui sera appliquée. Dans tous les cas, il est indispensable de maintenir ensuite une excellente hygiène et de contrôler très régulièrement l’état des gencives pour conserver un bon résultat.